Le saviez-vous ? 80 % des accidents de la vie courante ont lieu au sein des logements.

Cela touche principalement les jeunes enfants. Dès 9 mois, les enfants sont en éveil et commencent à prendre conscience du monde qui les entoure, sans en mesurer les risques.

Lors d’un achat, d’une rénovation ou simplement d’une réorganisation de votre intérieur, réalisez votre check-list pour un appartement ou une maison sécurisée pour vos bambins.

 

Check n°1 : la cuisine, tout un monde à explorer

La cuisine est l’un des lieux les plus dangereux avec, en moyenne, 15 % des accidents domestiques.

  • Premier point de vigilance : le four

Pour éviter les brûlures, notamment s’il est situé sur la partie basse de votre mobilier, équipez la porte de votre four existant d’une grille de protection. Dans le cas d’un achat, favorisez un four avec portes isothermes.

  • Autre point de chaleur : la gazinière

Pour éviter tout accident, installez un protège-flammes autour de la cuisinière ou encore, optez pour un couvercle adapté à poser dessus afin que les enfants ne puissent pas manipuler les boutons, tactiles ou non.

  • Valable pour toutes les autres pièces de la maison, les verrous à clés, les blocs-tiroirs ou placards ou encore les aimants à forte puissance s’avèrent très utiles pour éviter toute tentation d’exploration.

 

Check n°2 : la salle de bain, reine des glissades

La salle de bain, quant à elle, représente environ 5 % des accidents, mais les risques ne sont pas à minimiser.

Principale pièce d’eau de votre intérieur, quelques accidents peuvent être évités :

  • L’acquisition d’un tapis antidérapant près de la douche, de la baignoire et de l’évier évitera les chutes.
  • Dans le cas d’une construction ou d’une rénovation, privilégiez un carrelage antidérapant ou un revêtement à adhérence renforcée.
  • Pour l’ensemble de vos produits ménagers, vos cosmétiques ou votre trousse à pharmacie, privilégiez un rangement en hauteur ou avec fermeture sécurisée.
  • Du côté de vos robinets, des systèmes de protection aux design variés existent pour empêcher toute tentation de tourner les mitigeurs.

 

Check n°3 : vers l’extérieur, la tentation est grande

Sécurisez l’extérieur commence par une vigilance en intérieur.

  • Près des fenêtres :
    • Veuillez à ne pas positionner de meubles que l’enfant pourrait escalader ou déplacer pour se hisser près des ouvertures.
    • De simples installations telles que des bloque-fenêtres ou une butée pour les portes coulissantes sont également un barrage efficace à toute tentative de sortie.
    • A l’achat, privilégiez des fenêtres à ouverture en oscillo battant. Si vous possédez des stores manuels, placez vos cordons en hauteur pour être inaccessibles par vos bambins.
  • A l’extérieur :
    • Si vous possédez un balcon, la balustrade doit mesurer 1,20m minimum et sans barreaux horizontaux pour empêcher vos enfants de l’escalader.
    • L’espace entre les barreaux verticaux doit par ailleurs être inférieur à 10cm pour n’y passez, au mieux, qu’une main.
    • Tout comme en intérieur, assurez-vous de ne laissez aucun objet permettant à votre enfant de se hisser dessus.
    • Si vous possédez un jardin, installer une clôture ou un portail permettra à vos enfants de profiter du grand air sans risque de fuite.

Check n°4 : l’électricité, cet ennemi juré

Le risque d’électrocution est une des principales causes d’accidents domestiques. Situées à portée de main des jeunes enfants, les prises électriques s’avèrent dangereuses car la tentation de les toucher est généralement grande.

  • Dans un logement existant, l’utilisation de cache-prise rend quasiment impossible pour l’enfant de le retirer par lui-même.
  • Pour un logement neuf, la norme est depuis 1991 l’installation de prises électriques à ellipses qui ne s’ouvrent qu’avec l’introduction simultanée de deux broches.
  • Un bon positionnement de l’éclairage, notamment dans les couloirs ou les escaliers permet d’anticiper les éventuels obstacles et donc les chutes.
  • Également, pour éviter chutes et risques divers, pensez à cacher ou fixer vos fils au sol avec du gros scotch.

Pour tout achat de matériel électrique, la marque CE ou NF vous garantie qualité, sécurité et durabilité.

 

Check n°5 : attention dans l’escalier

L’escalier, en intérieur comme en extérieur constitue un réel danger dès que votre enfant commence à se déplacer à quatre pattes. Pour ne vous faire aucune frayeur, installez des barrières de sécurité en haut et en bas de l’escalier. En parallèle, apprenez avec lui à descendre à quatre pattes, sur les fesses puis debout. Lorsqu’il est autonome, les barrières peuvent disparaître.

 

 

Les petits détails font toute la différence. Notre conseil pour réaliser votre check-list est de vous mettre à hauteur de votre enfant et d’analyser chaque recoin, chaque objet en évidence ou chaque lieu potentiel de chutes pour y installez des cache-coin, des barrières, mettre des objets en hauteur et de manière général ne rien laisser de tentant pour vos enfants en évidence.