L’investissement locatif constitue un excellent moyen de préparer votre retraite. Il peut vous permettre de vous constituer un patrimoine à moindres frais en recourant au crédit immobilier et en limitant votre effort d’épargne personnel grâce aux loyers versés par le locataire. Vous bénéficiez aussi de l’effet de levier fiscal du crédit immobilier, les intérêts d’emprunt payés chaque année étant déductibles des loyers pour le calcul de vos impôts.

 

Les principaux dispositifs pour investir en immobilier locatif

Trois dispositifs majeurs reconduits par la Loi de finances 2021 vous permettent de prétendre à des réductions d’impôts venant ainsi financer une partie de l’acquisition du bien : la loi Pinel, la loi Censi-Bouvard et l’investissement en logement meublé.

 

  • Défiscaliser en investissant dans le neuf : la loi Pinel

Succédant au dispositif Duflot en 2014 et reconduite au moins jusqu’en 2022, la loi Pinel permet aux investisseurs qui achètent un bien immobilier neuf pour le louer de bénéficier d’une réduction d’impôts. Ils doivent respecter un certain nombre de conditions relatives au bien, à la zone d’implantation de celui-ci, au locataire, au plafonnement des loyers et à la durée de location du logement (6, 9 ou 12 ans). La réduction d’impôt peut aller jusqu’à 63 000 € sur 12 ans.

  • Le dispositif Censi-Bouvard pour investir dans des logements meublés en résidences services

Ce dispositif permet d’obtenir une réduction d’impôt et de récupérer la TVA sur un logement neuf meublé situé dans une résidence avec services. Il faudra le louer pendant au moins 9 ans. En contrepartie, vous bénéficierez d’une réduction d’impôt de 11 % du prix payé, plafonné à 300 000 €.

  • L’investissement en logement meublé, dans le neuf comme dans l’ancien

Selon votre qualité de loueur en meublé professionnel (LMP) ou non professionnel (LMNP), vous pourrez déduire votre déficit foncier et vos différentes charges, imputer les amortissements mobiliers et immobiliers, et éventuellement bénéficier d’une exonération de plus-value.

 

Autre solution : acheter un bien immobilier classique

Pour les personnes faiblement imposées ou ne voulant pas dépendre d’un dispositif offrant des avantages fiscaux mais pouvant être contraignant, il est préférable de passer par la voie classique. Faites le tour des agences et une fois votre choix finalisé, aller voir votre banquier pour obtenir un prêt. Quand le prêt du logement locatif sera remboursé, l’intégralité des loyers vous reviendra. Ainsi, vous percevrez un revenu complémentaire régulier, bienvenu au moment de la retraite. Et vous posséderez un bien qui se sera valorisé dans le temps, que vous pourrez revendre pour disposer d’un capital à investir ailleurs ou qui vous permettra de faire face à vos dépenses liées au vieillissement.

Bon à savoir

Si vous souhaitez investir dans la pierre sans les contraintes inhérentes à la gestion locative, souscrivez plutôt dans des parts de Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI). Vous deviendrez propriétaire d’une fraction d’un patrimoine immobilier diversifié géré par des professionnels, qui vous procurera également un revenu régulier une fois votre crédit remboursé. Un patrimoine plus simple à transmettre à vos proches que l’immobilier physique. Certaines SCPI permettent aussi de faire de la défiscalisation immobilière. Renseignez-vous auprès de votre banque !