La location d’une chambre meublée « chez l’habitant » est une tendance qui se confirme aujourd’hui. Elle consiste à accorder d’une part un bail meublé pour la chambre et d’autre part, le droit d’utiliser certaines pièces communes telles que la cuisine, la salle de bain ou encore les toilettes. Quelles sont les avantages et les obligations ? Comment s’y prendre ?

Quelles sont les motivations ?

Les motivations pour louer une pièce de son appartement ou de sa maison sont nombreuses.

La motivation est la plus souvent financière. Complément de revenus, fiscalité attractive, liberté et souplesse contractuelle expliquent le recours à ce type de location d’autant plus que les revenus dégagés sont exonérés d’impôts sous certaines conditions.

  • La pièce que vous louez doit être d’une surface minimum de 9 m² et d’une hauteur sous plafond de 2,20 mètres. Elle doit permettre un éclairage naturel et laisser la possibilité de ventiler ou d’aérer.
  • Elle doit être meublée et doit faire partie de l’habitation principale du bailleur.
  • La chambre louée doit constituer pour le locataire sa résidence principale.
  • Le prix de la location doit être « raisonnable », l’administration fiscale fixe deux plafonds selon les régions, réévalués chaque année.

Plus d’infos sur https ://www.impots.gouv.fr/portail/particulier/les-locations-meublees

Elle répond parfois à des situations personnelles. La présence d’un locataire peut être rassurante et sécurisante lorsque l’on vit seul dans son logement. C’est également le moyen de briser la solitude et de créer du lien.

Comment s’y prendre ?

Avant toute chose, vous devez vous assurer que votre pièce répond bien aux critères de décence et de sécurité cités ci-dessus.

Il faut également s’assurer que votre règlement de copropriété ne vous l’interdit pas et faire une déclaration à la compagnie qui gère votre assurance habitation.

Vérifiez vos derniers diagnostics ! Vous devez avoir effectué un diagnostic de performance énergétique (DPE) datant de moins de 10 ans et un état des risques naturels et technologiques (ERNT) datant de moins de 6 mois.

La chambre sera considérée comme valablement meublée dès lors que le mobilier permet la vie courante du locataire arrivant avec ses seuls effets personnels.

Préparez un bail meublé classique dans lequel vous détaillerez le mobilier fourni, les charges, l’utilisation des espaces communs comme la cuisine, la salle de bain…

Vous êtes prêt à louer ! Etudiants ou jeunes actifs… de nombreuses personnes cherchent des solutions abordables pour se loger. Vous pouvez vous-même proposer votre bien sur des sites spécialisés ou faire appel à une agence immobilière.

Prenez votre temps pour trouver la personne qui partagera votre quotidien !

Vous souhaitez d’autres conseils et informations sur l’habitat ? N’hésitez pas à vous inscrire à la newsletter ci-dessous.